Gouvernement du Québec

Nos infrastructures, c'est 100 000 emplois
Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Parachèvement de l'autoroute 30 (projet terminé).

Emplacement du projet

Retombées

Le parachèvement de l'autoroute 30 permettra de réduire les accidents de 18 % sur les routes 132 et 201, d'offrir une alternative au réseau routier existant pour les véhicules en transit et les transporteurs de matières dangereuses, de diminuer les gaz à effet de serre d'un taux prévu de 1,3 % et les autres polluants de 1,1 %, et d'avoir accès au réseau autoroutier de l'ouest de la Montérégie en 8 minutes, comparativement à 18 minutes actuellement. De plus, cette nouvelle infrastructure routière permettra de réduire les frais directs d'utilisation annuels des véhicules (essence, etc.) de 25 M$, de faire un gain de temps annuel d'environ 200 M$ (en valeur économique), et finalement, d'avoir un meilleur accès aux principaux marchés d'exportation (États-Unis, Ontario et Maritimes).

Emplois créés

Ce projet pourrait permettre de faciliter la venue d'investissements de l'ordre de plus de 8 milliards de dollars sur une période de 30 ans et la création de près de 450 emplois par année dans les parcs industriels existants situés dans les zones d'influence de l'autoroute.
 

Retour aux grands projets

En bref

Début du projet : 2005
Fin prévue des travaux : 2012

Budget : 1,5 G$ en dollars 2008 (Ouest) / 325 M$ (Est)
Région : Montérégie
Secteur : Transport
Emplois créés : 450 par année

Description

Le parachèvement de l’autoroute 30 a pour principal objectif de doter la région métropolitaine d’une voie de contournement par le sud, afin de contribuer à décongestionner le réseau autoroutier de la métropole en offrant un itinéraire alternatif aux véhicules de transit. Le parachèvement comprend la construction d’environ 55 km d’autoroute à quatre voies ainsi que plusieurs ouvrages majeurs.

Deux approches ont été préconisées pour la réalisation du parachèvement de l'autoroute 30. La partie Ouest a été réalisée en PPP (partenariat public-privé) par Nouvelle Autoroute 30 s.e.n.c., tandis que la partie Est a été réalisée en mode conventionnel par le ministère des Transports.

La partie Ouest du parachèvement de l’autoroute 30, réalisée en PPP avec Nouvelle Autoroute 30, s.e.n.c, relie Vaudreuil-Dorion au tronçon existant de l’autoroute 30 à Châteauguay. Ce tronçon d’autoroute de 42 km a été ouvert à la circulation le 15 décembre 2012. Au total, 1,5 G$ (en dollars 2008) seront investis pour le financement, la conception et la construction des 42 km, de même que pour l'entretien, l'exploitation et la réhabilitation de l’autoroute 30 entre Vaudreul-Dorion et le boulevard Matte à Brossard jusqu’en 2042. Le financement du volet conceptions-construction de la partie Ouest a fait l’objet d’une entente entre le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec.

La partie Est, un tronçon de 13 km incluant le tronçon Jean-Leman, est située au sud de Candiac, de Delson et de Saint-Constant. Celle-ci relie les tronçons de l’autoroute 30 entre Châteauguay et Candiac. Le coût de ces travaux, qui avaient débuté en 2005, sont de 343 M$. La partie Est de l’autoroute 30 est ouverte à la circulation depuis le 19 novembre 2010 et le tronçon Jean-Leman depuis le 7 novembre 2011.
 

Renseignements supplémentaires


Politique de confidentialité
Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2010